Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lilie

  Il y a actuellement    visiteurs sur ce blog

 

 

 

 

 

tumblr_mvhzczqKQy1s1efqyo1_500.gif

 

"Ecrire, une autre façon de se dire.

Ecrire pour guérir"

Juke Box

Archives

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 19:57










Pour trouver l'envie
tout comme avant
pour revoir le monde
un peu plus beau
prendre chaque jour
comme un cadeau
pour donner
ce que j'ai de plus grand
j'ai mis du temps

Pour illuminer
la face cachée
de mes peurs
les plus primaires
pour que rayonne de nouveau
l'amour et les prémices
d'un sentiment qui fut jadis
la joie et l'innocence
de ma plus tendre enfance
j'ai mis du temps

Pour trouver les mots
pour le dire
pour apprendre à nager
quand les larmes
coulent à flots
compter pour quelqu'un
quoiqu'il puisse arriver
pour accepter l'autre
tel qu'il est
l'aimer dans sa totalité
j'ai mis du temps

Pour ne plus
couper les cordages
ne plus prendre la fuite
ne plus disparaître
au fond de mon être
ne plus perdre le souffle
glisser sur les parois
de ma vie
retrouver la folie
qui manquait à ma vie
j'ai mis du temps

pour mieux grandir
ce que l'on est
pour être
ce que l'on voit
pour être
ce que l'on croit
pour n'être
jamais que moi
étouffer mes peurs
et de nouveau aimer
j'ai mis du temps


Autrefois je voulais savoir
quel était le but de ma vie
maintenant vivre
me paraît une raison
suffisante
sans rancoeurs, ni douleurs
je regarde maintenant
droit devant
le coeur battant
au son des souvenirs
et des couleurs
que le temps ne pourra effacer



Repost 0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 19:02









Comment parler de toi ...

Depuis 7 ans tout te lie à moi , mais parler de toi devient de plus en plus rare , comme tu l'es par nature.
Je ne veux pas être ton reflet dans le regard des autres , je fuis tous les miroirsJe ne t'affiche jamais.Le noir cache bien les formes ou plutôt les "déformes" , l'écharpe autour de mon cou fait de nombreux tours.Plus de cheveux en arrière, ils sont devenus fous sur mon visage et les mêches dorées viennent colorer mes traits tirés.
Je te combats malgré tout du matin au soir grâce à des formules chimiques , un geste devenu mécanique.Propofan, lioresal, rivotril, tetrazepam, sertraline alternent selon les heures .
Plus de toxine depuis 6 mois.Le seul traitement qui pourrait m'apaiser est un échec, l'atrophie des muscles qu'il entraîne au niveau de ma jambe gauche me prive de ce soulagement que j'attendais impatiemment tous les trois mois.Alors pour compenser,la réeducation fonctionnelle en kiné et orthophie est accentuée par des techniques adaptées pour corriger mes postures,les torsions de mon corps,pour détendre mes muscles contractés.
Un travail sur soi de tous les jours s'impose.
Mais je bouge, je marche, je parle moins bien qu'avant, douloureusement  mais toujours, n'est ce pas le plus important...j'ai toutes mes fonctions de vie, je vis .

Voilà ,je viens de  parler de toi..ma dystonie, ma maladie.


Repost 0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 23:25








Si tu étais dans ma tête

tout serait moins compliqué

tu saurais que je n'ai pas

d'autres coeurs à croiser

que lorsque je m'enfuis

en pressant le pas

c'est que je viens vers toi

tu entendrais mes phrases muettes

où je dis  et redis "je t'aime"

tu saurais quand j'ai froid, j'ai peur

dans ce dédale des oubliés

à la merci de mon geôlier

aurais tu la clé

pour enfin me délivrer....


Si tu étais dans ma tête

tout serait moins compliqué

tu comprendrais mes écrits durs

sans concessions,ni fioritures

mon âme  épure

que le temps me pèse

que le poids s'alourdit

quand les joies se taisent

serais tu mon preux chevalier

coeur diamant, armure d'acier

viendrais tu croiser l'épée

pour enfin me libérer...


Si tu étais dans ma tête

tu saurais que quand on sait aimer

il n'est aucun obstacle

qu'on ne peut surmonter.



Repost 0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 23:20





je t'offre des larmes de bonheur

sans souffrance

comme une délivrance

j'abandonne dans un souffle

un sourire

reçois ces quelques mots

partant en éclats de lumière

un peu de sel

sous mes paupières

ce fragile écho entre

ma main qui écrit

et toi qui me lis




Repost 0
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 20:58



Changer le cours du temps, pour une fois décider, s'ouvrir.....









Pour se libérer définitivement des buissons, des ronces ou des broussailles de notre vie, une solution radicale : arracher les racines.
N'est ce pas le seul moyen d'empêcher les repousses intempestives ?
Non pas nous contenter d'émonder, de couper et de sectionner les pousses et excroissances , mais déraciner le problème qui engendre tous les autres et nous empêche de trouver une totale plénitude.
Cette approche difficile s'adresse à tous ceux qui veulent cheminer sur leur propre voie.Elle se pratique au sein même de la vie active où elle excelle, au sein même de l'action, de la "pâte humaine" en plein vent et même dans la violence des cyclones.
C'est pourquoi observons attentivement en nous !
Dans le présent repose la vraie vie et vivre pleinement le présent n'est possible qu'en étant constamment présent à nous même et à nos ressentis.
Une vigilance qui nous affranchit de l'emprise de nos mémoires émotionnelles du passé et de celle de nos pensées compulsives.
Laissons donc fluer la vie à travers nous et savourons en chaque instant.



Repost 0
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 07:37









être au seuil de la porte

hésiter à se laisser tenter

être emmené dans la cohorte

des gens qui n'ont pris qu'un simple aller

plonger dans ce néant rassurant

qui nous entoure d'un voile blanc

 

finalement avoir un sursaut

suggéré par une pensée,un mouvement

ne pas le refouler,l'accepter doucement

écouter son coeur battre un instant

et se dire "je suis toujours vivant"

c'était juste une idée

c'est pas compliqué

pourquoi se tourmenter?

 

quand le déclin s'installe,

jusqu'à perdre les pédales

se battre alors pour resister

pour ne pas sombrer

continuer son combat sur  terre

le temps de quelques prières

 

puis coucher sa solitude sur le papier

pour s'exprimer,avoir l'impression d'exister

avec des lettres calligraphiées

tourmenté,aligner des mots manuscrits

éternels confidents des sanglots emportés

par le temps

dans son âme cueillir les mots

les déposer sur la feuille

ces incessants maux

à chaque ligne,tracé ,rature

esquisser une peine,une blessure

 

ces mots qui défilent inlassablement

noircissant ce support blanc

journal intime,écrits secrets

comptabiliser les erreurs,les regrets

se les remémorer

ce passé remous qui nous jaillit

en pleine face

 

alors combattre ce mal omniprésent

aller chercher en soi,loin dedans

un reste de bonheur innocent.




Lilie le 8 septembre 2006


Mon premier écrit sur ce blog, un retour en arrière qui me montre que le chemin tracé depuis m'a ouvert bien des portes, les votres, m'a conduit vers une plus grande sérénité......écrire c'est adoucir les maux .

Repost 0
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 08:00



 





Perdre les pédales à l'heure

où le grand capitalisme s'emballe

Ne plus être qu'un pion

sur ce grand échiquier

où les seuls repères

sont des balises financières

Une  vie professionnelle balayée,

des prix qui ne cessent de flamber

Vouloir ne plus vivre au rabais,

ne plus se sentir non rentable,

non corvéable

dans cette société qui valorise

avant tout les apparences





Que se réveillent

les gestes forts et les paroles

dans le jardin des droits de l'homme

pour mettre fin

à tous ces regards éteints

Que chaque promesse

devienne un lendemain

que chaque coeur connaisse

la raison de ses battements

Le degré d'humanité d'une socièté

ne se mesure t'il pas à sa capacité

d'aider les plus faibles ....

Repost 0
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 21:07













elle dessine des fleurs, des initiales

un arbre sur lequel poussent des coeurs

un cercle que personne ne peut briser


elle dessine une rue à sens unique

des colliers de peurs,de larmes retenues

un chemin de cendres qu'un seul pourrait fouler


elle dessine ses rêves,

loin des ténèbres sans teintes,

des anges chantant dans la tourmente

de sa course elle atténue le temps passé


elle dessine, se griffe l'âme

redevient ce qu'elle était,

retrouve le frisson qui l'emporte

dans la chaleur d'un éternel été


elle dessine un coeur, deux initiales

l'espoir qui fleurit dans le désert

elle dessine, esquisse, ouvre

sa "feu-naître" sur l'éternité


elle dessine, son âme vagabonde

elle repeint son monde

pour mettre les voiles

"rien n'est plus comme avant"

mais ne pas se l'avouer



Lilie

Repost 0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 08:46

maladies rares maladies orphelines nez rouges , maladie rare maladie orpheline nez rouge

La Fédération des Maladies Orphelines, reconnue d'utilité publique, lutte contre toutes les maladies rares, dites orphelines.
en savoir plus...







Avec ce premier éditorial de l'année 2009, EURORDIS  a le privilège d'annoncer officiellement la tenue de la Journée des maladies rares 2009 le 28 février prochain. Le dernier jour du mois de février est rare, unique, inhabituel et fait en cela écho à nos maladies. La Journée des maladies rares tombe le 29 février les années bissextiles et le 28 février les autres années.

 
C'est là en effet une journée très spéciale pour toutes les personnes vivant avec des maladies rares,qui y trouvent l'occasion de sortir de l'ombre pour entrer dans la lumière, de renforcer notre communauté et de promouvoir les maladies rares au rang de priorité de santé publique.
 
 
Vous aussi, vous pouvez participer à la Journée des maladies rares ! Allez sur le site Internet http://www.rarediseaseday.org/ et chargez vos photos et témoignages, voire vos vidéos. La Journée des rares est pour vous. Elle n'est consacrée qu'à vous.
 
 
 
N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, opinions et avis. Si vous représentez une association de malades, un groupe de recherche, une société et que vous souhaitez participer à cette campagne de sensibilisation, contactez en premier lieu votre Alliance nationale  http://www.eurordis.org/article.php3?id_article=560 ou, sinon, écrivez-nous à rarediseaseday@eurordis.org (mailto:rarediseaseday@eurordis.org).
 
 
 
Ensemble, en 2009, nous pourrons élever notre cause commune à un niveau supérieur !
 
Yann Le Cam
 
 
Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 12:39






Mes pensées déferlent

vers la lumière

Une larme douce

frémit ma chair

sous l'amour rèvélé de vivre

où m'ont conduit les mots

en ces sentiers

que j'ignorais

que je ne voulais voir

Et je vais

et je glisse

et je rode de vivre

sous les voutes de pierre

sous les rameaux d'arbres

Alors s'écoule

le songe

j'écoute l'émotion

mon souffle

la vie


Lilie

Repost 0