Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lilie

  Il y a actuellement    visiteurs sur ce blog

 

 

 

 

 

tumblr_mvhzczqKQy1s1efqyo1_500.gif

 

"Ecrire, une autre façon de se dire.

Ecrire pour guérir"

Juke Box

Archives

4 septembre 2006 1 04 /09 /septembre /2006 14:47

 

en souvenir d'une belle journée de juin 2006 à Dinard

après une année sur le net à échanger par le biais de l'association des malades atteints de dystonie ,je rencontrai enfin Aurélie et babou

journée  sourire et bonne humeur,à jamais dans mon coeur,amitié forte et sincère

mes deux puces je vous adore.....

Repost 0
2 septembre 2006 6 02 /09 /septembre /2006 10:51
 

il est rare dans l'histoire de la poésie qu'une image ait connu autant de succès que l'expression CARPE DIEM issue d'une ode brève du poète latin Horace

ce couple de mots littéralement intraduisible tire son dynamisme de l'association inattendue du verbe CARPERE et du nom DIEM.le premier appartient à la sphère des fruits.Fruits que l'on cueille,que l'on porte à la bouche pour les savourer.Le second mot est un nom complètement direct du premier et désigne tout simplement le jour.C'est la syllabe DI que l'on retrouve en français dans l'appellation des jours de la semaine:lundi (jour de la lune) mardi (jour de mars)

CARPE DIEM est ine invitation à saisir le jour et à le déguster comme un fruit savoureux.Cette invitation était destinée initialement à une jeune fille au prénom révélateur LEUCONOE c'est à dire ESPRIT BRILLANT.Une jeune fille qui d'après les recommandations que lui adresse Horace souhaitait vivre longtemps.Avec une tendresse toute paternelle et une profonde sagesse,le poète appelle cette jeune fille à réaliser que la vie se passe au présent et qu'il faut mordre à belles dents le moment qui passe .

il faut lire les huit vers latins où s'insère  au début de la dernière ligne l'expression en question pour comprendre la portée universelle du conseil que nous glisse Horace avec un pincement au coeur à peine voilé face à l'écoulement irrémédiable du temps

voici la traduction moderne légèrement adaptée de cette ode célèbre

puisse t'elle susciter une émotion comparable à celle qu'éprouvèrent ses premiers lecteurs en 23 avant JC  année de sa première publication

 

 

 

pourquoi cherches tu l'impossible

en voulant à tout prix

connaître d'avance

ce que la vie nous réserve à toi et moi?

 

quoiqu'il puisse nous arriver

la sagesse n'est elle pas

de nous soumettre chacun à notre sort?

 

que la vie te réserve encore bien des hivers

ou au contraire

que tu sois en train d'en vivre le dernier

celui là même qui en ce moment

éreinte les vagues de la mer

à l'assaut des rochers

crois moi

 

ne change rien à tes occupations

et dans un cas comme dans l'autre

n'escompte jamais vivre plus loin

que le jour où nous sommes

 

dèjà tandis que nous parlons

le temps impitoyable aura fui

c'est aujourd'hui qu'il faut vivre

car demain reste pour toi

ce qu'il y a de moins sûr

 

 

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 13:18

je voulais remercier Sissi pour le merveilleux cadeau qu'elle vient de me faire aujourd'hui,cet en tête pour embellir ce blog,lui donner de l'âme.

puisses tu Sissi recevoir la chaleur de ma tendresse pour cette marque d'affection qui me touche en plein coeur

quand le coeur brille c'est la vie que l'on retrouve et aujourd'hui mon petit coeur brille de mille feux

pour exprimer ma gratitude le mot le plus joli c'est encore et toujours MERCI

Repost 0
Published by lilie - dans Présents
commenter cet article
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 10:58

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 11:22

Vous êtes nés ensemble et ensemble vous serez pour toujours

vous serez ensemble quand les blanches ailes de la mort disperseront vos jours

oui vous serez ensemble même dans la silencieuse mémoire de dieu

mais laissez l'espace entrer au sein de votre union

et que les vents du ciel dansent entre vous

aimez vous l'un l'autre mais ne faîtes pas de l'amour une chaîne

laissez le plutôt être une mer dansant entre les rivages de vos âmes

emplissez chacun la coupe de l'autre mais ne buvez pas à la même coupe

donnez à l'autre de votre pain mais ne mangez pas de la même miche

chantez et dansez ensemble et soyez joyeux mais laissez chacun de vous

être seul

de même que les cordes de luth sont seules pendant qu'elles vibrent de la

même harmonie

donnez vos coeurs mais pas à la garde l'un de l'autre

car seule la main de la vie peut contenir vos coeurs

et tenez vous ensemble mais pas trop proches non plus

car les pilliers du temple se tiennent à distance

et le chêne et le cyprès ne croissent pas à l'ombre l'un de l'autre

 

 

KHALIL GIBRAN

 

 

à maxime et barbara  mariès en cette belle journée du 26 aout 2006

 

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 13:08

en 1944 à une époque particulièrement trouble en europe surtout si l'on était juif,franc maçon,tzigane...un ami du yogi Suryakanta fut appelé en Allemagne et lui demanda avant son départ s'il pouvait lui écrire de temps en temps pour l'aider

craignant que ce ne soit guère facile Surakanta prit la décision d'écrire en quelques pages l'essence même de ces courriers et conversations:résumant ainsi ce qu'il lui avait écrit et ce qu'il pourrait encore avoir à lui dire

c'est ainsi que  naquit "lettre à un ami"

 

 

Ami,

le but de la vie est le bonheur

le bonheur ne se trouve ni

dans la jeunesse,ni dans les richesses

ni dans la domination des autres

le bonheur n'existe que dans la conscience

de soi,dans la conscience de la réalité

 

ne crois rien sans l'avoir toi même vérifié

la vérité d'un autre est sans valeur

pour toi si tu ne l'as pas

retrouvée par toi même

 

dans cet esprit sâche que la réalité est immuable

tout ce qui est soumis au changement

ne peut être la réalité

le multiple est irréel

l'unique seul est réel

tu es l'unique

débarrasse toi de la gangue du multiple

 

la sérénité est le but

le plus haut que tu puisses fixer à tes propres efforts

il existe une conscience d'être indépendant de l'intellect

cette conscience ne peut être acquise par le petit moi

elle germe,croît et éclot d'elle même

au sein du silence total,née d'une sérénité ferme et soutenue

désire,aime,contemple cet instant glorieux

où mal et bien,souffrance et joie

échecs et succès ne laisseront pas plus de souvenir en toi

que l'aile de l'oiseau ne laisse de trace dans l'azur du ciel

 

si tu avances vers la vie

par le sentier de la connaissance,fais le avec prudence

tout n'est que mirage

sois vigilant

va au delà des apparences

reconnais qui s'y cache

lorsque ton coeur bondit,sonde avec ton doute

le fantôme qui t'émeut

nie le

ne lui accorde aucune créance

veille sur ton coeur

s'il s'agite,tu es perdu

si tu échoues sois bon joueur

recommence avec plus d'attention

enrichi de tes précédents échecs

si tu gagnes continue jusqu'à la fin du jeu

dans la lumière retrouvée

 

si tu avances vers la vie par le sentier de l'amour

fais le avec assurance

tout est vérité

aie confaince

toute porte qui s'ouvre est une indication précieuse

à laquelle tu dois ajouter foi

tout est son message

tout est lui

lorsque ton esprit s'agite

cherche avec ton coeur

la vérité qui se dérobe

affirme la

accorde lui crédit

veille sur ton esprit

s'il s'agite tu es perdu

si tu échoues sois un amant fidèle

demande lui pardon

et recommence avec plus de foi et d'amour

enrichi de tes pleurs

si tu réussis,continue dans l'extase

infinie de la paix retrouvée

 

 

en fait le but de cette lettre c'est d'être en quelque sorte un vade mecum.Si on y réfléchit bien c'est en quelque sorte un itinèraire qui conduit au bonheur intérieur.

lorsque ton esprit (ton mental) s'agite , cherche avec ton coeur (ne cherche pas qu'avec ta tête)  la vérité qui se dérobe,affirme la ,accorde lui crédit (écoute et reconnais consciement cette vérité afin de calmer ton esprit).

ALAIN GESBERT

 

 

 

 

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
24 août 2006 4 24 /08 /août /2006 13:32

Elle sait naviguer dans le coeur des gens

emprunter la voie de leurs sentiments

elle sait consoler l'ami malheureux

en écoutant ses aveux

s'attendrir de ses mots touchants

sêcher ses larmes en le rassurant

 

Elle sait frôler l'intérieur de l'âme

apprécier quand un intérieur s'enflamme

s'abreuver aux paroles des gens aimables

dire des "je t'aime" véritables

effeuiller avec les autres la marguerite

se passionner quand un coeur palpite

 

avec Anne lise

c'est  pouvoir crier "que c'est beau la vie"

c'est marcher côte à côte vers l'infini

sans jamais se jouer la comédie

c'est prendre plaisir à rendre les gens heureux

chêrir en étant vrai sincère et généreux

 

 

 

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
23 août 2006 3 23 /08 /août /2006 14:38

l'essentiel c'est d'être aimé

le reste importe peu,la seule vérité

c'est compter pour quelqu'un

quoiqu'il puisse arriver

c'est entrer dans son coeur et n'en sortir jamais

 

c'est recevoir autant qu'on aimerait donner

ne plus s'appartenir,en être rassuré

c'est voir le joie de l'autre et fondre de bonheur

mériter sa confiance et devenir meilleur

 

l'essentiel c'est d'être aimé

contrairement à tout ce qu'on peut raconter

ce n'est pas la fortune ou la célébrité

qui ne sont que du vent et qui ne font que passer

 

je crois que l'important est fait de petits riens

être attendu le soir et courir en chemin

un des plus cadeaux que nous ait fait la vie

c'est quand notre prénom

a l'air d'un mot gentil

 

l'essentiel  jour après jour

c'est rire aux éclats d'un enfant qui accourt

et qui nous saute au coeur en guise de bonjour

que demander de plus quand ses bras nous entourent

 

le reste importe peu,la seule vérité

c'est compter pour quelqu'un quoiqu'il puisse arriver

être un jour exiler en pays étranger

et avoir dans son coeur quelqu'un à qui parler

c'est inspirer à l'autre un sentiment si fort

qu'il pourrait nous survivre au delà de la mort

c'est d'être aimé ,encore et toujours

 

Chanson de Ginette Reno (paroles de Charles aznavour)

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
22 août 2006 2 22 /08 /août /2006 12:30

 

 

L'ascenseur qui mène à la guérison ne fonctionne pas...

je dois alors emprunter l'escalier.

Il n'existe pas de raccourci vers la guérison.

Aujourd'hui je monte toutes les marches

possibles vers ma guérison.

Je suis remplie de joie

et de gratitude car aujourd'hui je grandis

et je guéris........car je partage mon fardeau.

 

 AMADYS : association des malades atteints de dystonie

 

Aujourd'hui un an que je suis membre de l'association Amadys.

Je voulais remercier tous ses membres pour tout ce qu'ils m'apportent au quotidien.Merci de m'avoir redonner le désir de vivre et avoir gardé l'espoir en la vie.A tous les malades qui par leur force et leur courage montrent que chaque journée est un privilège et  est importante pour la vie qui nous appartient, qu'il faut être ravi à la perspective d'une journée nouvelle,un nouveau départ,un nouvel effort. Avec un peu de magie et d'imagination nous parvenons à découvrir des joies nouvelles.

Avec eux  j'ai appris que l'essentiel c'est d'aimer la vie, apprécier tout ce que nous avons et croire en elle .Il faut aller à sa recherche dans toute sa grandeur,ses richesses et ses beautés.

En décidant de vivre le présent avec ses bons et mauvais côtés nous développons des pouvoirs d'agir,un regain d'énergie et sentons que la vie veut servir.

Non seulement cela enrichit notre vie mais aussi celle des autres

 

 

 

A TOUS MES AMIS D'AMADYS

 

 

Parmi les fleurs écloses en mon coeur

il en est une,une immortelle

c'est l'amitié,l'ami fidèle

 

l'ami qui est le reflet de toi même

l'ami qu'il te fait toujours plaisir de lire,de voir

l'ami qui ne sait pas te décevoir

et qui sait si bien tout te pardonner

 

l'extraordinaire ami sincère

franchise,indulgence,plaisir

compréhension,confiance

ton tiroir de papiers secrets

 

il est le réconfort que tu vas chercher

il est l'être sûr sur lequel

tu peux toujours compter

t'appuyer et te reposer

 

parmi les plus beaux cadeaux de la vie

il en est bien choisi

l'ami sincère et fidèle

l'ami à qui tu peux te confier

l'ami qui partage si bien ta vie

l'ami qui reste à tes côtés

malgré tous ceux qui t'ont laissé tombé.

 

 

 

 

Merci  gwen,barbara, manon,sabine,lizon,aurélie,fabienne

marie jeanne,michèle,mathilde,annick,danielle,aimée,babou,

bruno,clément,sylviane et samuel,egna,charlotte,joelle,cellia,agnès,

mathilde,françoise,julie,violette,domi,lys,lysianne,roghof,norbert,paul,

mag ...

 et tant d'autres ........courageux dans leur combat contre la dystonie.

 

 

Repost 0
21 août 2006 1 21 /08 /août /2006 11:16

Il était une fois une petite fille qui ne trouvait jamais les mots

pour dire ce qu'elle ressentait.

Chaque fois qu'elle tentait de s'exprimer

de traduire ce qui se passait à l'intérieur d'elle

elle éprouvait une sorte de vide.

Les mots semblaient courir plus vite que sa pensée

Ils avaient l'air de se bousculer dans sa bouche

mais n'arrivaient pas à se mettre ensemble

pour faire une phrase.Dans ces moments là

elle devenait agressive,violente,presque méchante.

Et des phrases toutes faites ,coupantes,cinglantes

sortaient de sa bouche.Elles lui servaient uniquement

à couper  la relation qui aurait pu commencer.

 

D'autres fois elle préfèrait s'enfermer dans le silence

avec ce sentiment douloureux.Que de toute façon personne

ne pouvait savoir ce qu'elle ressentait,qu'elle n'y arriverait

jamais.Que les mots ne sont que des mots.

Mais tout au fond d'elle même,elle était malheureuse

désespèrée,vivant une véritable torture à chaque tentative de partage.

 

Un jour elle entendit un poète qui disait à la radio

"il y a chez tout être humain un chemin des mots qu'il appartient

à chacun de trouver"

Et dès le lendemain la petite fille décida de partir sur le chemin

des mots qui était à l'intérieur d'elle.

 

La première fois où elle s'aventura sur ce chemin,elle ne vit rien.

Seulement des cailloux,des ronces,des branchages,des orties

et quelques fleurs piquantes.les mots du chemin des mots semblaient

se cacher,paraissaient la fuir.

La seconde fois,le premier mot qu'elle vit sur la pente d'un talus

 fut le mot OSER

Quand elle s'approcha ce mot osa lui parler.Il dit d'une voix exténuée

"veux tu me pousser un peu plus haut sur le talus?"

elle lui répondit "je crois que je vais te prendre avec moi et

 que je vais t'emmener

très loin dans ma vie.

 

Une autre fois elle découvrit que les mots étaient comme

des signes sur le bord de ce chemin et que chacun avait une forme

différente et un sens particulier.Le deuxième mot qu'elle rencontra

fut le mot VIE.

Elle le ramassa,le mit contre son oreille.Tout d'abord elle n'entendit

rien.mais en retenant sa respiration,elle perçut comme un petit

chuchotement "je suis en toi,je suis en toi" et plus bas encore

"prends soin de moi".mais là elle ne fut pas très sûre d'avoir

bien entendu.

 

Un peu plus loin sur le chemin des mots,elle trouva un petit mot

tout seul,recroquevillé sur lui même ,

tout frileux comme s'il avait froid.

Il avait vraiment l'air malheureux ce mot là.

Elle le ramassa ,le réchauffa

un peu ,l'approcha de son coeur et entendit un grand silence.

Elle le caressa et lui dit "Comment tu t'appelles toi?"

 et le petit mot lui dit d'une voix nouée

"Moi je suis le mot SEUL.Je suis vraiment tout seul.

Je suis perdu,personne

ne s'intéresse à moi,ni se s'occupe de moi"

Elle serra le petit mot contre elle,l'embrassa doucement

et poursuivit sa route.

 

Près d'un fossé sur le chemin des mots,elle vit un mot à genoux ,

les bras tendus.

Elle s'arrêta ,le regarda

et c'est le mot qui s'adressa à elle "je m'appelle TOI "lui dit-il

"je suis un mot très ancien mais difficile à rencontrer

car il faut me différencier

sans arrêt des autres".la petite fille le prit en disant "

j'ai envie de t'adopter,toi,tu

seras un bon compagnon pour moi"

 

Sur le chemin des mots elle rencontra d'autres mots

 qu'elle laissa à leur place.

Elle chercha un mot tout joyeux,tout vivant.Un mot

qui puisse scintiller dans la nuit

de ses errances et de ses silences.Elle le trouva

au creux d'une petite clairière.

Il était allongé de tout son long,paraissait détendu ,

les yeux grands ouverts.

Il avait l'air d'un mot tout à fait heureux d'être là

.Elle s'approcha de lui,lui sourit

et lui dit" c'est vraiment toi que je cherchais,

je suis ravie de t'avoir trouvé.

Veux tu venir avec moi?"

Il répondit : "bien sûr ,moi aussi je t'attendais..."

Ce mot qu'elle avait trouvé était le mot VIVRA.

 

Quand elle rassembla tous les mots qu'elle avait cueillis

sur le chemin des mots

elle découvrit avec stupéfaction qu'ils pouvaient faire la phrase suivante:

"Ose ta vie,toi seule la vivra"  elle repêta plus lentement "ose ta vie ,

toi seule la vivra"

 

depuis ce jour la petite fille prit l'habitude de se promener

sur le chemin des mots

elle fit ainsi des découvertes étonnantes et ceux qui la connaissent

 furent très surpris

d'entendre tout ce que cette petite fille avait à l'intérieur d'elle.

Ils furent étonnés

de toute la richesse qu'il y avait dans une petite fille très silencieuse.

 

Ainsi se termine le conte de la petite fille qui ne trouvait jamais

les mots pour se dire.

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article