Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lilie

  Il y a actuellement    visiteurs sur ce blog

 

 

 

 

 

tumblr_mvhzczqKQy1s1efqyo1_500.gif

 

"Ecrire, une autre façon de se dire.

Ecrire pour guérir"

Juke Box

Archives

26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 03:21

texte de henri de lacordaire (1802/1861)

 

la véritable amitié est pure

elle ne recherche aucune faveur en retour

elle élève celui qui la donne

 

la véritable amitié est généreuse

elle est plus forte que tous les préjugés

elle anoblit celui qui la donne

 

la véritable amitié est fidèle

elle est faite de loyauté et de franchise

elle grandit celui qui la donne

 

la véritable amitié est magnanime

elle ne pose aucune condition

elle embellit celui qui la donne

 

la véritable amitié est absolue

elle n'est jamais donnée par miettes

elle fait honneur à celui qui la donne

 

la véritable amitié est spontanée

elle ne fait l'objet d'aucun marchandage

elle récompense celui qui la donne

 

la véritable amitié est sincère

elle ne pose pas de conditions

elle enrichit celui qui la donne

merci à tous et toutes pour vos bons voeux de noél..j'espère que vous avez passé également de merveilleux moments dans la joie,les sourires..avec toute mon amitié..LILIE bien fatiguée mais heureuse.....car on m'a beaucoup donné pendant ces deux jours..

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
23 décembre 2006 6 23 /12 /décembre /2006 00:21

je vous souhaite un Noél merveilleux

rempli d'amour , entourés de vos proches

un Noél que vous pourrez ajouter

à votre banque de souvenirs

 

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
22 décembre 2006 5 22 /12 /décembre /2006 08:43

avec toi je me sens plus près de moi

avec toi rien n'est compliqué

je n'ai qu'à  laissser  parler mon coeur

car tu n'es jamais là pour me juger

mais plutôt pour m'écouter

et m'accepter comme je suis

avec mes forces et mes faiblesses

avec toi je n'ai rien à cacher

mes peines et mes souffrances

mes joies et mes rêves

tout cela fait partie de notre

tendre complicité

 

je te souhaite un joyeux anniversaire

ma tendre amie barbara

Que cet anniversaire soit léger et joyeux et que son souvenir ensoleille

longtemps les jours à venir.

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
20 décembre 2006 3 20 /12 /décembre /2006 06:37

Il faut s'appropier sa dystonie

de julia Klienschmidt,professeur en ophtalmologie à l'université de salt lake city USA

"nous prenons possession de nos mouvements anormaux comme nous prenons possession de nous mêmes.Il y a des personnes qui semblent bien gérer en dépit de tout.

ce professeur s'appuie sur ces personnes pour nous encourager à:

-rester bien informé.Savoir rend plus fort

-entreprendre des démarches pour trouver les soins les mieux appropriés

-adopter une attitude propre à affronter les revers de la vie

-laisser de côté le mythe qui veut que la vie soit juste.Se rebeller est parfois nécessaire mais il faut ensuite dépasser cet état d'esprit.Emerson ,grand auteur américain écrivit "notre plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber mais de nous relever chaque fois que nous tombons"

-accepter ses sentiments,ses états d'âme,le chagrin quand il faut.Nos sentiments ne sont ni bons ni mauvais.

-mettre en place,soutenir,participer aux organismes et associations de soutien aux malades

-maintenir une bonne forme physique,prendre suffisamment de repos

- rester maître de ses émotions,réparer ce qui en a besoin

-la dernière liberté humaine ,choisir son comportement dans n'importe quelles circonstances."Lorsque nous sommes confrontés à une situation que nous ne pouvons pas changer,le défi c'est de changer soi même."victor frankl (ancien déporté)

-comprendre et accepter la marge limitée que nous avons pour changer un grand nombre de situations et la plupart des êtres humains

 

le monde est rempli de périls.C'est à nous de nous prendre  en mains pour notre propre bonheur.paix ne signifie pas seulement absence de bruit mais trouver sa place au milieu du tumulte.

 

extrait du bulletin d'amadys

Repost 0
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 05:41

lorsque les flots de sentiments profonds

surgissent à l'improviste,inattendus,

qu'à tel point tu sembles dérouté

alors regardes donc ces yeux là

ils te disent "je suis là pour toi"

 

quand le doute travaille jusqu'au désespoir

que tu ne vois plus la lumière briller devant toi

lorsque la nuit se prolonge inlassablement

alors regardes donc ces yeux là

ils te disent "je vois pour toi"

 

dans un moment d'amère solitude

lorsque tout se dérobe sous tes pieds

et que la vie se détourne de toi

alors regardes ces yeux là

ils te disent "reposes toi sur moi"

 

en ces temps de détresse inavouée

où les larmes s'accrochent à tes cils

avant que ton coeur ne se noie

alors regardes ces yeux là

ils te disent "viens vers moi"

 

lorsqu'enfin le soleil daigne refaire surface

que se lêve le voile sur un jour nouveau

que ton coeur vibre sous une douce chaleur

alors regardes donc ces yeux là

qui te disaient tout le temps

"mon ami ,je t'aime"

 

auteur inconnu
Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 00:28

un bonjour à la différence

c'est une question d'espèrance

l'envie de faire le premier pas

vers ceux qui ne sont pas comme toi

 

en bousculant tes habitudes

change ton attitude

fais de l'autre un partenaire

un être humain à part entière

 

apporte à ce monde la tolèrance

celle qui efface les distances

celle qui fait oublier les peurs

un trait d'union entre les coeurs

 

il faut aimer sans détourner les yeux

et  regarder autrement que par "je"

s'asseoir un instant au bord de la route

redevenir enfant et se mettre à l'écoute

extrait de chanson du groupe "trait d'union"

 

 

Hier comme prévu , barbara et moi nous nous sommes rencontrées.Journée magique  mais dans ces moments là comme le temps passe vite..hélas...une envie de rallonger les minutes en heures....

Nous vous embrassons bien fort, il va s'en dire que vous avez été au coeur de nos conversations...et comme prévu l'impression de se connaître depuis toujours, tellement de choses à se dire ... beaucoup de partage...Une belle histoire de coeur qui continue avec nos deux familles rassemblées.

Barbara je pense fort à toi et merci pour ton acceuil si chaleureux au sein de ton tendre foyer.Mille bisous, ta Lilie

Repost 0
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 18:03

considérez  vos rêves

comme les enfants de votre âme

et accordez leur toute votre attention

car il sont à l'origine de vos accomplissements

 

ce week end je réalise l'un de mes rêves, rencontrer Barbara..un an et demi d'échanges ..je ne connais que sa voix, je n'ai vu d'elle que quelques photos mais là je vais enfin pouvoir lui tenir la main  et  je sais que  tout sera limpide et facile car on se connaît déjà si bien par ces liens de coeur tissés au fil du temps....on s'est rapprochées tout doucement sans calculer surtout, c'était écrit cette amitié  entre nous, notre part de bonheur .

Repost 0
14 décembre 2006 4 14 /12 /décembre /2006 16:59

vivre en soi ce n'est rien

il faut vivre en autrui

à qui puis je être utile

et agréable aujourd'hui?

voilà chaque matin

ce qu'il faudrait se dire

et le soir  quand des cieux

la clarté se retire

heureux à qui son coeur

tout bas  a répondu

"ce jour qui va finir

je ne l'ai pas perdu

grâce à mes soins j'ai vu

sur une face humaine

la trace d'un plaisir

ou l'oubli d'une peine"

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 16:17

souffle sur les braises

gratte la surface

retrouve quelque part en toi la trace

le chemin qui mène jusqu'à toi

ce que tu es vraiment

ne te mens pas

ravive en toi le feu

cette petite flamme bleue

c'est ça ton espoir

ce feu c'est un feu de vie

ne l'éteins pas

et si des barrières se dressent

si des dragons apparaissent

défoncent la cuirasse

suis quand même la trace

ne perd pas tes marques

n'abandonne pas

souffle sur les braises

fais tomber la cendre

quoiqu'il t'en déplaise

accepte tes méandres

de faire de toi l'inventaire

et le premier pas

PIERRE JULES 

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 12:18

Sensation de paix.
L'horloge du temps est arrêtée.
Ces secondes, ces minutes qui me fouillaient pour me précipiter vers mes travaux, mes recherches, sont ce matin sans pouvoir sur moi.
Je goûte l'instant.
Je sens qu'il a plus à m'apprendre que l'accumulation de tous les suivants.

Pourquoi me suis-je si rarement accordé le temps de vivre, le droit de vivre ?
Il me fallait justifier sans cesse mon existence par ma production, par mon rendement, à mes yeux comme a ceux des autres.
Mon existence, en soi, n'avait pas de valeur. Je ne croyais pas exister pour les autres, j'ai fini par ne plus exister pour moi.
Ce matin, j'ai le droit d'exister tout seul, pour moi tout seul.

Je prends le droit d'exister.
Et les êtres et les choses autour de moi commencent à exister d'une existence plus dense.
Eux aussi commencent à avoir le droit d'exister.
Nous sommes un univers d'existences solides, réelles, également importantes et respectables.
C'est comme si le sablier de l'existence se remplissait de minute en minute de la quantité de réalité qui le rend stable.
Ce n'est plus cette sensation de vide qu'il faut remplir d'actes, de mots, d'oeuvres.

Je goûte d'être immobile.
J'existe davantage de ne rien faire, je repose sur ma racine.
Quelle est cette racine ?
Je sens l'existence sourdre en moi sans arrêt, et ce mouvement, quand je l'observe, suffit à m'occuper.
Je lui fais confiance.
Je n'ai plus à intervenir, à me justifier d'exister, il me justifie.

Exister justifie d'exister.
C'est bon d'exister.
Ça ne doit « servir » à rien d'exister.
On n'est pas obligé de servir à quelque chose.
On n'est obligé de servir à rien.
On a le droit d'exister d'abord.
Il me semble que je cherchais sans cesse à justifier mon existence avant d'avoir pris conscience et goût d'exister.
Jusqu'ici, il m'était incroyable que l'on puisse passer du temps sans rien faire et ne pas le sentir perdu !

Le temps n'est pas rempli de ce qu'on y met.
Mon temps se remplit par l'attention que je lui porte...
    par le goût que j'en prends parce que je le considère
        parce que je me considère
            parce que je me suis restitué LE DROIT D'EXISTER.

 

Louis Evely, Extrait de son journal, octobre 1983

Repost 0
Published by lilie
commenter cet article